[Transports] Comment occuper les enfants

En parallèle des préparatifs de notre périple autour du monde, nous avons décidé de mettre à profit notre petite expérience personnelle pour partager des conseils et astuces de voyage.

Nous commençons aujourd’hui par une question que se posent tous les parents qui voyagent avec leurs enfants : comment les occuper dans les transports ?

Avant toute chose il faut déjà savoir que les enfants ne sont pas attentifs à la notion du temps avant 4 ou 5 ans, et commence seulement à le structurer aux alentours de 6 ans. Cela devient ensuite quelque chose de spontané vers 11 ans. Vous l’avez compris, cela représente pas mal d’années de « Quand est-ce qu’on arrive ? ». Pour préparer votre enfant à la durée d’un voyage, il est donc préférable d’utiliser des repères simples et non les heures : « quand le soleil se lèvera, nous serons bientôt arrivés » ; « après le petit-déjeuner (en avion par exemple), nous allons atterrir », etc.

Quand ils n’ont que quelques mois, le voyage est rythmé par le sommeil, les repas et les périodes d’éveil. Leurs jouets ou peluches favoris et la distraction avec les parents font alors souvent l’affaire. Plus grands, ils peuvent s’occuper seuls et les solutions sont plus variées : lecture, films, dessin, jeux-vidéos… Entre les deux, cela devient quasiment stratégique ! Pour les occuper, il faut constamment transformer l’attente en action.

Il y a 3 stratégies possibles :

Se dire que le magazine de la compagnie et le kit enfant offert (contenant le plus souvent une peluche, 4 crayons de couleur et 2 coloriages) feront l’affaire. Pour 1h de voyage c’est encore possible. Au-delà, c’est du suicide…

La seconde stratégie consiste à impliquer votre enfant. S’il est en mesure de le faire, proposez-lui avant le départ de sélectionner des jouets parmi ses préférés. C’est l’idéal ! Sinon choisissez-les ensemble, mais là il ne faut pas se tromper… Cette méthode a l’avantage d’être rassurante pour l’enfant, puisqu’il voyagera avec ses propres jouets. Par contre le risque, et non des moindres, est qu’il s’en lasse rapidement.

Selon nous, la solution la plus efficace (mais la moins économique cependant) reste donc de constituer une pochette avec de nouveaux jouets et activités. Pourquoi si efficace ? L’enfant sera curieux et ravi de découvrir des jeux qu’il ne connait pas encore et de ce fait le temps d’attention sera plus long.

Pour vous donner un exemple, nous allons vous décrire la pochette que nous avions réalisée pour le premier vol long-courrier (8h) de notre fille, à 1 an et demi.

activités-avion

Alors, qu’est-ce qu’on y voit ?

Un Aquadoodle (version voyage). Le principe est simple, on remplit le crayon d’eau et l’enfant peut dessiner sur les faces blanches à l’intérieur de la valisette. C’est magique ! Petit inconvénient, il faut attendre que le dessin disparaisse en séchant avant de pouvoir recommencer. Alternative : la fameuse ardoise magique

Des craies grasses pour le coloriage. Bannissez les feutres, avec lesquels votre chère tête blonde risque de tâcher la tablette ou le siège. Oubliez également les crayons de couleur. A moins de voyager avec un taille-crayon et que vous ayez envie de passer votre temps à les tailler. Pour accompagner les craies, prévoyez un bloc de papier et un cahier de coloriages pour varier les plaisirs.

Des cahiers d’autocollants. Les enfants adorent ! Ils s’appliquent pour bien les coller, cela peut durer de longues minutes. Les autocollants sont repositionnables, on peut donc les réutiliser pendant les vacances ou pendant le voyage retour par exemple.

Des marionnettes de doigts et des figurines d’animaux. Idéal pour raconter des histoires, accompagner des petites chansons ou mimer des comptines. Vos voisins vous détesteront peut-être à ce moment. Ou pour les plus chanceux, ils chanteront avec vous.

Des puzzles magnétiques. Il faut recréer les animaux en rassemblant la tête et le corps. Ou bien laisser libre cours à son imagination en créant de nouveaux animaux, et leur cri pour que ça soit encore plus drôle.

Des livres. Préférez les petits formats, idéalement avec une couverture souple. Sur le thème du voyage, pourquoi pas. Nous avions choisi un imagier, car notre fille en raffole. En français/anglais, pour joindre l’utile à l’agréable.

Des petits gadgets en tout genre. Une seule règle fondamentale : rien d’électroniquement bruyant !

Voilà, nous espérons que ce premier article pourra vous aider à préparer votre voyage de façon sereine et permettre à votre enfant de le vivre au mieux. Mais rassurez-vous, des fois ils dorment aussi !

Laissez-nous un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s